1

Bernard Hinault, « la légende vivante du cyclisme », révèle:

« Comment je me suis débarrassé du mal de dos qui gâchait ma vie en seulement quelques minutes par jour sans médicament, sans chirurgie, sans bouger de chez moi »

Avant d’en savoir plus sur cet appareil, notre spécialiste Alain Dulac est allé l’interroger chez lui à Lanjuinais en Bretagne.

Bernard Hinault, bonjour! Inutile de vous présenter, vous avez marqué le cyclisme et le sport en général. Vous avez passé la soixantaine, mais vous semblez encore affuté. Le cyclisme est l’un des sports les plus exigeants pour le dos, comment vous-même l’entretenez-vous?

Réponse: Quand j’étais cycliste professionnel, je ne savais pas ce que c’était que d’avoir mal au dos. Aussitôt fini l’entrainement ou la compétition, je passais sur la table du kiné qui remettait tout en place.

Pour dire la vérité, c’est dès que j’ai arrêté le vélo que mes ennuis de dos ont commencé. Je ne faisais plus beaucoup de sport, je m’occupais de la ferme que je venais de reprendre et l’été je suivais le tour de France. J’étais occupé toute l’année.

De temps en temps il m’arrivait même d’être bloqué du dos alors, seulement dans ce cas, j’allais voir un ostéopathe qui me manipulait. J’étais tranquille pour quelques mois.

Je me rappelle même qu’après un long périple en voiture, je me suis retrouvé un dimanche matin complètement bloqué au lit. J’ai dû faire appel à mon médecin pour me soulager. Mon kiné est également venu me faire des massages à domicile.

Et c’est là que j’ai compris qu’il fallait absolument renforcer mon dos et suivre les recommandations qu’il me donnait. Et, bien sûr, après quelques jours, j’abandonnais. Je préférais, par simplification, prendre des anti-inflammatoires…

Lorsque vous avez toujours été actif, c’est difficile de ne rien faire. Alors à la ferme je portais de lourdes charges n’importe comment en oubliant de plier les jambes et en sollicitant beaucoup trop mon dos.

Question: Les anti inflammatoires finissent à la longue eux aussi à peser sur la santé. Comment avez-vous les abandonné?

Réponse: Eh bien un jour, j’ai découvert un étrange appareil chez un ami. C’était en vacances et dans la chambre de mon ami, il y avait un appareil qui ne ressemblait à rien de ce que je pouvais connaître.

Je lui ai demandé: «C’est quoi ton engin de torture?».

Il me répondit: «Ce n’est pas un engin de torture, c’est un Dorylax Pro, cela te permet d’étirer la colonne vertébrale dans l’axe. C’est contre le mal de dos!».

Question: Vous avez donc trouvé la solution par hasard chez un ami?

Réponse: Oui, et depuis que je l’utilise, je n’ai plus aucune douleur, je revis! Mon ami avait très souvent mal au dos et effectivement là, il semblait en pleine forme. Il m’expliqua ensuite comment fonctionnait Dorylax Pro. Pour lui, c’est le seul appareil qui permet d’étirer la colonne dans l’axe debout, sans effort, en se laissant pencher en avant. Et sans risquer de se sentir mal. Avec ça, 3 fois 3 minutes par jour suffisent pour un dos sain.

Je lui ai dit: «fais-moi essayer car cela m’a donné m’avait fait l’air de trop beau pour être vrai». Vous me croirez ou non, il a positionné la ceinture à ma hauteur et m’a demandé de placer mes avant-bras correctement et là je me suis laissé aller vers l’avant.

Question: Et alors?

Réponse: Une révélation! Toute ma colonne s’est étendue sans que je fasse le moindre effort! Je vous promets que j’ai entendu presque toutes mes vertèbres se remettre en place avec des bruits équivalents à ceux que j’entendais quand je faisais des séances de manipulation.

Je suis resté 3 minutes dans cette position de confort et de relax et quand je me suis relevé, j’ai eu la meilleure sensation de ma vie. Je me sentais léger avec une manière façon de me tenir droit comme jamais.

J’étais vraiment bluffé. Nous sommes allés immédiatement sur internet et j’ai commandé un appareil. J’aurais payé n’importe quel prix après cet essai de 3 minutes. J’imaginais bien quel résultat je pouvais obtenir après 1 semaine voir un mois d’utilisation!

Question: C’était le début de votre histoire d’amour avec Dorylax Pro, si j’ose dire?

Réponse: Exactement, le lendemain j’ai reçu un mail très agréable. Le distributeur avait vu que j’avais commandé et il me connaissait. Le service client m’a proposé de recevoir gratuitement un appareil s’ils pouvaient citer mon nom comme utilisateur.

J’étais content mais j’ai répondu que je voulais d’abord l’essayer pendant 3 mois et juger les résultats. Seulement à partir de ce moment-là, je leur donnerai mon accord si j’étais entièrement satisfait. Pendant les 7 jours que j’ai passé chez mon ami, j’en ai profité pour continuer à faire 3 séances de 3 minutes chaque jour. Je n’entendais plus de bruits car ma colonne s’était replacée.

Je me sentais vraiment de mieux en mieux. Quand je suis rentré chez moi, j’ai trouvé l’appareil que le Collège Européen du Dos m’avait envoyé en test. Je l’ai monté (c’est vraiment très simple) et j’ai continué mes séances de 3 fois 3 minutes chaque jour.

Question: Et vous vous sentez mieux maintenant?

Réponse: Au bout d’1 mois je me sentais déjà réellement revivre. C’était vraiment très sensible le matin car je n’avais plus de courbatures ni de pointes dans le bas du dos. Je sentais que tout dans mon corps se décoinçait. Par exemple, j’avais des bonnes sensations dans les jambes.

Enfin et ce qui n’était pas prévu, je me tenais de plus en plus droit et de ce fait, mes muscles abdominaux s’étaient retendus.

Une bonne partie de mon ventre était devenue beaucoup plus plat et ferme.

Question: Vous semblez conquis?

Réponse: Oui, totalement, et avec de tels résultats, je n’ai pas attendu 3 mois pour les appeler. J’ai même profité qu’un ami à moi souffrant lui aussi du dos (lui aussi est très connu et il voulait que ce soit moi qui commande par discrétion) veuille acquérir un appareil pour les appeler et dans le même temps leur dire que j’étais d’accord pour qu’ils utilisent mon témoignage.

Aujourd’hui, à ceux qui découvrent cet entretien, je peux vous dire que si vous aussi vous souffrez du dos, Dorylax Pro est certainement la solution la plus simple, la plus rapide et la plus saine que vous attendiez.

Bravo et merci beaucoup, Bernard Hinault! Bonne route, et… bon dos!

1_essayez